L'INTER GAGNE MAIS SORT DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

« Deschampions ». Sur le site internet de Tuttosport, journal italien pro-Juve, l’ancien milieu de terrain de la Vieille Dame est mis à l’honneur. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille ne fait par contre pas la une de l’édition papier. « Inter, un cruel mauvais tour », peut-on lire en une du quotidien turinois. Pour la presse italienne, l’Inter Milan peut avoir d’immenses regrets après son élimination.

« L’Inter éliminée, mais pas comme ça », se lamente la Gazzetta dello Sport, qui lance sur son site un « Brandão fait pleurer San Siro ». Le but du Brésilien à la 90e minute a glacé tout le stade, tout comme il a provoqué la liesse côté marseillais. « La faillite de l’Inter », titre de son côté le Corriere dello Sport. La Repubblica retient la cruauté du scénario pour les Intéristes, victorieux, mais sur un score insuffisant pour se qualifier. « Horrible scénario, l’Inter gagne mais ne se qualifie pas ».

Forcément, la question de l’avenir de Claudio Ranieri a vite été posée. Le président intériste, Massimo Moratti, a pris la défense de son entraîneur : « Ranieri n’est pas coupable de l’élimination », a-t-il affirmé. Le principal concerné a lui assuré qu’il s’agissait seulement de malchance pour l’Inter, et que cette nouvelle désillusion ne devait pas provoquer de révolution. Ranieri devrait pouvoir échapper au limogeage, mais il lui sera difficile de poursuivre l’aventure lombarde au-delà de cette saison.

 

INTER-OM : SNEIJDER EST ATTENDU AU TOURNANT !

« Sneijderman ». Voilà la une de la Gazzetta dello Sport aujourd’hui. De la presse italienne jusqu’aux tifosi intéristes, tout le monde attend de Wesley Sneijder qu’il renverse la situation face à l’Olympique de Marseille ce soir à San Siro. Pourtant, l’histoire d’amour entre l’Inter Milan et le meneur de jeu néerlandais a pris une drôle de tournure cette année.

A l’instar de nombre de ses coéquipiers, Sneijder n’affiche plus le même niveau de jeu depuis le départ de José Mourinho pour le Real Madrid à l’été 2010. Sublimé par la tactique mise en place par le Special One, Sneijder se régalait derrière Eto’o et Milito. S’il a maintenu un niveau acceptable la saison suivante, il affiche un visage désastreux depuis l’été dernier. Un été au cours duquel il était très proche d’un départ pour Manchester United.

Malgré des prises de bec avec son entraîneur Claudio Ranieri, qui n’a jamais hésité à le sortir à la mi-temps ou à l’installer sur le banc de touche, le Néerlandais de 27 ans est attendu comme le messie. « Le bon Sneijder change le visage de l’Inter », a déclaré Ranieri à la presse. Au match aller, il avait livré un match catastrophique, perdant de trop nombreux ballons et éclairant trop rarement le jeu. Meilleur face au Chievo Vérone vendredi dernier (il a joué tout le match), il sait que ce match face à l’OM peut compenser sa médiocre saison. Plus que jamais pour les Marseillais, il faudra se méfier de Sneijderman !

 

MILAN : LA CRISE DE NERFS D’IBRA, SIGNE AVANT-COUREUR D’UN DÉPART ESTIVAL... AU REAL ?

C’est la semaine de Zlatan Ibrahimovic (30 ans). Avant le match face à Arsenal (3-0, 1/8e de finale retour de C1), le Milan AC l’encensait, le soutenant dans sa quête du FIFA Ballon d’Or. Et pourtant, l’international suédois a craqué après le match raté face aux Gunners, s’en prenant directement et vivement à son entraîneur Massimiliano Allegri et ses choix. Il ne supporte pas de ne pas être mis en valeur dans le système de jeu et il l’a fait savoir.

La direction rossonera tente d’étouffer l’affaire en sauvant les apparences. Mais la presse transalpine s’est emparée de cette brouille et en fait ses choux gras. Le Corriere dello Sport va même plus loin : Ibra songerait à quitter San Siro cet été, rappelant que les piques avec ses précédents coaches (José Mourinho à l’Inter Milan puis Pep Guardiola au FC Barcelone) ont toujours amené à un départ lors du mercato suivant. Les prochains matches seront donc décisifs pour l’avenir du Scandinave (dont le bail en Lombardie court jusqu’en juin 2014).

Le Corriere commence déjà à citer les possibles destinations futures du natif de Malmö. Le Real Madrid serait en pole position des désidératas du joueur, surtout si José Mourinho, avec qui Ibra s’est rabiboché depuis son départ de l’Inter Milan, restait chez les Merengues. Le Corriere indique ensuite que seuls trois clubs pourraient se l’offrir (le Barça, qui n’en veut plus, étant hors course) : Manchester City, Chelsea et le PSG de Carlo Ancelotti. Et dire qu’il y a une semaine, on parlait d’une possible prolongation de contrat. Avec Zlatan tout peut changer en un clin d’œil...

 

MILAN AC : LE CAS TAIWO COMMENCE À FAIRE PARLER

Didier Deschamps et l’Olympique de Marseille ne voulait pas qu’il s’en aille. Parti gratuitement auMilan AC, Taye Taiwo n’a pas été difficile à convaincre. Outre un salaire sans doute plus élevé, le Nigérian a logiquement voulu tenter l’expérience du très haut niveau européen. Mais si son aventure rossonera a plutôt bien démarré lors des matches de présaison, sa blessure à la cheville survenue durant le trophée Berlusconi a gâché ses premiers pas en Serie A.

Sauf qu’aujourd’hui, le Super Eagle est apte à jouer, mais n’a toujours pas été lancé par Massimiliano Allegri, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions. De quoi alerter certains médias italiens qui indiquent même que l’ancien Marseillais serait actuellement le quatrième choix (derrière Zambrotta (34 ans), Antonini (29 ans) et Bonera (30 ans)) pour le poste de latéral gauche. Un statut qui reste toutefois à confirmer. « Taye Taiwo est passé des étoiles à la misère » écrit d’ailleurs TMW.

En effet, Milan n’a disputé que trois matches de Serie A, Taiwo a donc encore tout le temps pour faire parler de lui. Un constat que partage le journal nigérian The Nation qui estime que son cas est moins préoccupant que celui du Lillois Enyeama, un pilier de la sélection nationale en manque de temps de jeu. Néanmoins, s’il vient à faire trop souvent banquette, nul doute que certaines personnes du côté de la Canebière auront quelques regrets.

AS Roma : Bojan toujours plus proche

L’arrivée de Bojan du côté de l’AS Roma est plus que jamais d’actualité. L’attaquant du FC Barcelone est en effet l’une des cibles principales du club de la Louve pour ce mercato. Et selon toute vraisemblance, l’affaire pourrait se conclure rapidement.

C’est ce que confie le directeur sportif Walter Sabatini sur les ondes de Rete Sport : « C’est une hypothèse très concrète qui n’a pas encore été conclue, mais nous espérons le faire dans les prochains jours. (…) C’est un joueur avec un profil très intéressant ».

INTER propose 30 M pour kaka'

« La vérité c’est que je suis à Madrid et je veux y rester. Ma mère ira à Londres pour un congrès sur la religion, mais je veux être clair : je veux jouer au Real Madrid la saison prochaine. Je ne pense pas à rentrer au Brésil ni à être transféré en Premier League ou encore en Serie A. » Régulièrement annoncé sur le départ, Kaka ne cesse de multiplier les interviews pour clamer son envie de rester merengue la saison prochaine. Les propos ci-dessus en sont la preuve. Sauf que la Casa Blanca ne serait pas contre un départ.

Déçu d’avoir investi 65 M€ dans un joueur incapable de justifier le prix de son transfert et dont la blessure au genou laisse toujours planer le doute, le Real Madrid ne dira sans doute pas non à un départ si une belle offre se présente. Et visiblement l’Inter Milan est prêt à tenter sa chance. Entre Nerazzurri et Rossoneri, la dernière tendance du moment est de s’envoyer des piques en recrutant les joueurs emblématiques de chaque rival. Les arrivées du Suédois Zlatan Ibrahimovic et, plus anciennement, du Brésilien Ronaldo au Milan AC en sont la preuve.

L’Inter compte donc apparemment en faire de même. Alors qu’un échange Kaka-Maicon avait été évoqué, Marca annonce que le champion d’Europe 2010 pourrait finalement ne proposer que du cash pour attirer l’international auriverde. 30 M€, c’est d’ailleurs la somme évoquée par le quotidien ibérique qui précise que Madrid en réclamerait dix de plus, soit 40 M€. En attendant de voir si ce dossier peut avancer, le départ annoncé de Leonardo (au PSG), l’homme et l’ami qui a fait découvrir l’Europe à Kaka, peut-il tout remettre en cause ?

Klose à la lazio officiel

Miroslav Klose rejoint officiellement la Lazio de Rome, a indiqué mercredi soir le site officiel du club italien. En fin de contrat avec le Bayern Munich, l'attaquant devrait s'engager pour deux saisons avec les Biancocelesti, une durée non encore précisée par sa nouvelle formation dans le bref communiqué. Il s'agira de la première expérience à l'étranger pour l'international allemand, qui le jour de ses 33 ans, s'est finalement décidé à franchir le pas après douze années passées en Bundesliga.

Inzaghi rempile, pas Pirlo

Après Silva, van Bommel, Nesta et Roma, l'AC Milan a annoncé la prolongation de contrat de Pippo Inzaghi. L'attaquant de 37 ans a rempilé d'un an, jusqu'en juin 2012. En revanche, Andrea Pirlo a confirmé son départ du club : «Je suis venu dire au revoir. Après 10 ans inoubliables, je veux remercier le club et les supporters pour leur affection. C'est décision mutuelle. Je n'ai pas encore parlé avec la Juventus». Selon les médias italiens, le meneur de jeu de 32 ans serait tout proche de Turin.

Milan AC : Ibrahimovic victime d’un accident de voiture

En déplacement hier après-midi dans la région de Varese en Italie, Zlatan Ibrahimovic a été victime d’un accident de voiture selon Tuttosport. Présent à bord d’une berline conduite par un chauffeur, l’attaquant du Milan AC aurait d’abord tamponné une voiture avant d’aller heurter un autre véhicule.

Plus de peur que de mal pour le Suédois, qui s’en sort indemne. Il a même refusé de se rendre aux urgences afin d’y passer des examens supplémentaires. Décidemment, sur un terrain comme dans la vie, Ibra est un homme vraiment imprévisible...

Juve : Chiellini ne veut pas aller en Espagne

Souvent cité du côté du Real Madrid pour renforcer la défense merengue, Giorgio Chiellini n’a aucune envie de découvrir la Liga. Pour le moment en tout cas.

Interrogé par les médias italiens, le joueur de la Juventus s’explique. « Moi en Espagne ? Je le répète, je resterai à Turin. Il y a une semaine, on m’annonçait aussi en Angleterre. Je veux rester un joueur de la Juventus. Je crois et j’espère que c’est également la volonté du club. »

Taiwo et Mexès à Milan

Dans une conférence de presse accordée aux médias ce lundi, l’entraineur du Milan AC, Massimiliano Allegri, a confirmé les prochaines arrivées de Philippe Mexès et de Taye Taiwo dans l’effectif rossonero pour la saison prochaine.

 

Ce lundi, les rumeurs de transfert concernant le défenseur français de l’AS Roma, Philippe Mexès, ainsi que le latéral gauche de l’OM, Taye Taiwo, ont été confirmées par l’entraîneur milanais Massimiliano Allegri. À l’occasion d’une conférence de presse durant laquelle il a longtemps évoqué le titre de champion d’Italie glané par le Milan AC après son match nul, samedi, face à la Roma (0-0), le technicien italien a rapidement abordé le thème des transferts. «Quant à la défense, Milan n’a pas de souci à se faire. Nous avons signé Mexès et Taiwo.» De plus, le club n’aura rien à débourser puisque les deux joueurs sont en fin de contrat avec leur club respectif. Seule la durée des contrats n’a pas été dévoilée par l’homme fort du Milan AC.

Kaka et Ganso toujours dans le viseur
Allegri a même prononcé les noms de Kaka et de Ganso qui pourraient s’ajouter à la liste des arrivées. Mais à ce jour, les transferts des milieux offensifs du Real Madrid et de Santos restent de simples rumeurs même si le président des Rossoneri, Adriano Galiani, devrait s’activer pour arracher les deux Brésiliens dans les semaines à venir.

Troisième finale pour Palerme

Palerme, qui n'a jamais remporté la Coupe, s'est qualifié mardi soir pour la finale grâce à sa victoire sur l'AC Milan (2-1, 2-2 à l'aller).

L'AC Milan ne réalisera pas le premier doublé Scudetto-Coppa de son histoire. Trois jours après leur sacre national, les Rossoneri ont chuté mardi en demi-finale retour contre Palerme (1-2). Une défaite qui s'ajoute au nul du match aller à San Siro (2-2) et ne leur suffit pas pour se qualifier une 13e fois en finale de l'épreuve. Ce sont à l'inverse des Siciliens déchaînés qui iront défier soit l'Inter Milan, soit l'AS Rome qui s'affrontent mercredi. En jeu : une première Coupe d'Italie pour les Rosaneri.

Dans un Stadio Renzo-Barbera en fusion, ce ne sont pas cette fois les Lombards qui ont fait la fête au coup de sifflet final. Fini les effusions de joie pour Massimiliano Allegri et ses joueurs, comme c'était le cas samedi au Stadio Olimpico de Rome. Dans les tribunes, le vice-président du Milan Adriano Galliani faisait également grise mine. Les temps changent. Et pour cause, cette saison il n'avait pas pris pour habitude de voir son équipe perdre. Pourtant, sur la physionomie, la défaite des siens est on ne peut plus logique. Sans Gennaro Gattuso ni Zlatan Ibrahimovic au coup d'envoi mais avec Andrea Pirlo et Mathieu Flamini titulaires, les Milanais ont souffert face à un adversaire surmotivé.