L’Espagne et l’Argentine à genoux devant le nouvel exploit de Lionel Messi

« Jordan dominait son sport et Messi domine le sien. Les joueurs qui dominent le jeu avec autant de facilité... Dans chaque sport, il y en a eu quelques uns dans l’Histoire, et c’est ce qu’il se passe avec Messi dans le foot ». Pep Guardiola, à l’issue de la rencontre FC Barcelone-Granada (5-3, 29e journée de Liga), n’a pas hésité à encenser son Lionel Messi. Des éloges de circonstances puisque l’Argentin venait de faire tomber un nouveau record. En inscrivant un triplé, il devenait le meilleur buteur de l’histoire de son club avec 234 réalisations en 315 apparitions, dépassant la légende César Rodriguez (232 buts) ! Un authentique exploit à tout juste 24 ans. Et forcément, la Pulga est partout aujourd’hui en Espagne.

En Catalogne d’abord, on s’incline devant le triple FIFA Ballon d’Or. « Historique » barre Mundo Deportivo en une. Sport, tout en mesure, y va de son « Meilleur buteur de l’Histoire ». La publication considère que Messi est « entré dans la légende », « livrant un récital » contre « contre vents et marées » et un arbitrage « jugé très sévère ». Pour Sport, il n’existe « plus d’adjectifs ni de compliments pour parler de Leo ». À Madrid, la performance du natif de Rosario ne trouve évidemment pas le même écho, mais elle ne passe pas inaperçue.

« Il n’y a qu’un seul Messi », titre Marca. Pour As, « Messi peut battre tout le monde ». Le quotidien pro-Real Madrid avance qu’« avec Messi sur le terrain rien n’est impossible ». Mieux, il ose dire que « tant que Messi pensera que le Barça peut refaire son retard sur le Real, la Liga restera ouverte ». L’Argentine, enfin, est elle aussi aux pieds du génie blaugrana. « Mais où vous arrêterez-vous ? », s’interroge Olé, tandis que La Nacion n’hésite pas à dire que « Messi se moque de l’Histoire ». Et dire que cela ne fait sans doute que commencer...

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

BARÇA : QUAND LIONEL MESSI AURAIT PU JOUER À MADRID...

Décidément plus un jour ne passe sans que Lionel Messi ne fasse la une des journaux de l’autre côté des Pyrénées. Après son magnifique quintuplé inscrit en Ligue des Champions face au Bayer Leverkusen (7-1) et une valeur marchande estimée à 140 M€ par un institut brésilien, la star du FC Barcelone fait parler d’elle aujourd’hui, car elle aurait pu jouer… au Real Madrid, l’ennemi juré des Blaugrana.

L’information vient du journal madrilène As qui indique que l’Argentin a failli, à plusieurs reprises, ne jamais signer son premier contrat au Barça en 2000. Tout a débuté lorsque Messi n’avait pas encore 13 ans. Si tout le monde connaît l’histoire d’un enfant chétif handicapé par des problèmes de croissance, le quotidien espagnol révèle en revanche que face aux difficultés financières de sa famille, ses parents ont un temps pensé immigrer en Australie.

Un voyage qui n’aura pas lieu puisqu’entretemps le Barça, averti par ses émissaires argentins, a proposé à la famille Messi de venir s’installer en Catalogne, le temps que le joueur passe des tests. Arrivé à Barcelone, Messi était alors géré par un certain Horacio Gaggioli, un personnage que ses parents ont choisi pour suivre ses pas. C’est alors que tout va se jouer. Les problèmes physiques de l’international albiceleste font hésiter le Barça qui multiplie les réunions et les appels téléphoniques. Pour les parents du triple FIFA Ballon d’Or, l’attente est insupportable, d’autant que Gaggioli est sur le point de quitter la Catalogne pour rallier Madrid avec Messi dans ses bagages. Convaincu du talent, de la jeune pousse argentine, le Barça accepte alors de financer un traitement hormonal coûtant 1000 dollars par mois pendant deux ans. Un investissement de 24 000$ que les champions d’Europe en titre ne regrettent pas.

 

Real Betis - Real Madrid [2:3]

MOURINHO, SOUTENU PAR ZIDANE ET TOUT LE REAL MADRID, SCELLERA-T-IL SON AVENIR CHEZ LES MERENGUES ?

Ce samedi, à Séville, face au Betis (27e journée), José Mourinho dirigera son 100e match à la tête du Real Madrid. Un chiffre parlant, d’autant que le technicien lusitanien ne cesse d’être annoncé sur le départ ces dernières semaines. En conférence de presse hier, The Special One a laissé entendre qu’il était très bien au sein de la Casa Blanca. « Je veux gagner d’autres titres avec Madrid. Je sens la confiance et le soutien de tout le club. Nous avons un projet commun », a-t-il lancé.

Des propos qui ont trouvé écho quelques heures plus tard, lors du Gala Alma organisé par la Fondation Realmadrid. Une réception au cours de laquelle Mou a vu la famille madrilène se ranger derrière lui, à commencer par Zinedine Zidane, directeur de l’équipe première. « Il reste encore beaucoup de matchs, on va voir. Nous sommes sur le bon chemin. L’avenir de Mourinho ? Il a un contrat, on verra. L’important, c’est qu’on termine bien cette saison, l’équipe, les joueurs, nous et lui. 100 autres matches à la tête du Real pour Mourinho ? Pourquoi pas ? Avec ce qu’il est en train de faire, qu’il reste, c’est ce qui peut arriver de mieux », a-t-il lancé.

D’ordinaire très discret, le Français, plébiscité par les lecteurs de Marca qui l’ont placé dans le onze de l’histoire du club merengue, a apporté un soutien de poids à son coach. Lancé vers le titre en Liga et toujours en course en Ligue des Champions, José Mourinho a-t-il enfin convaincu tout son monde à Madrid ? L’intéressé semble lui enfin posé. Dans ces conditions, pas sûr qu’il ait envie de partir cet été, à moins bien sûr que la saison ne nous réserve encore des surprises....

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xpd0z3_zidane-evoque-l-avenir-de-mourinho_sport?start=2#from=embediframe

BARÇA : UNE ENVELOPPE DE 50 M€ POUR LE MERCATO ESTIVAL !

Le FC Barcelone a déclaré qu'il ne ferait pas de folies, mais son enveloppe liée aux transferts sera tout de même à 50 M€.

 

« Le marché sera tranquille cet été. (...) Payer 40 ou 50 M€ pour un joueur est hors de tout sens commun. Cet été, nous ne ferons pas de folies ». Il y a quelques jours, le vice-président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu indiquait à Sport que le mercato serait calme du côté de la Catalogne. Et pourtant, le quotidien sportif espagnol Mundo Deportivo nous apprend aujourd’hui que Susana Monje, la trésorière du club, a fait savoir au directeur sportif Andoni Zubizarreta qu’une enveloppe de 50 M€ serait allouée aux transferts cet été.

 

De quoi réaliser quelques jolis coups tout de même. Comme l’annonçait déjà MD hier, le latéral gauche Jordi Alba (22 ans, FC Valence) devrait débarquer d’ici la fin de la saison. Les négociations sont en cours, et même plutôt bien avancées, dans ce dossier. Au cas où, les Blaugrana ont pris la température auprès d’Aleksandar Kolarov (26 ans), doublure de Gaël Clichy à Manchester City. Un défenseur central serait également espéré. Les noms de Thiago Silva (Milan AC) et Javi Martinez (21 ans, Athletci Bilbao) circulent avec insistance.

 

Enfin, Neymar (20 ans) sera une nouvelle fois sondé. Le prodige de Santos, auteur d’un triplé contre l’Internacional Porto Alegre en Copa Libertadores (3-1) mercredi, ne cesse de multiplier les déclarations d’intention à l’égard des pensionnaires du Camp Nou. Et malgré le contrat de longue durée du Brésilien, le Barça pourrait tenter sa chance à nouveau cet été. Et dire que le mercato était annoncé calme il y a quelques jours à peine !


Contre le Betis Séville (samedi, 22h00), José Mourinho va diriger son centième match depuis son arrivée au Real Madrid. Et ses statistiques sont affolantes... bien au-dessus de celles de Pep Guard

Le 1er novembre 2005, lorsque José Mourinho s'est incliné avec Chelsea chez le Betis en phase de poules de la C1 (0-1), le Portugais était loin de s'imaginer que c'était dans ce même stade qu'il dirigerait son centième match sur le banc... du Real Madrid ! Samedi, à 22h00, c'est pourtant ce qu'il va se passer pour lui, et ses statistiques à la Maison blanche sont impressionnantes. En 99 rencontres, il a gagné 76 fois, fait treize nuls et perdu à dix reprises seulement. En comparaison, Guardiola avait fait moins bien après 99 matches sur le banc du Barça (70-19-10). Si l'on regarde la différence de buts, "Mou" domine également le Catalan : 271 buts marqués et 79 encaissés à comparer avec les 238 inscrits et 76 contre de "Pep". Son Real marque en moyenne 2,73 buts par rencontre. Aucune de ses équipes par le passé n'a fait mieux (1,71 à l'Inter, 1,79 à Chelsea, 2 à Porto, 1,7 à Leiria et 1,45 au Benfica).
Depuis le premier match du Portugais, un nul à Majorque le 29 août 2010, il se passe toujours quelque chose au Real.Mais Mourinho au Real, cela a aussi été ses suspensions par l'UEFA, sa liste des treize erreurs de l'arbitre M.Clos en décembre 2010, les surnoms de «chien» et «chat» donnés à Higuain et Benzema, encore la mise à l'écart de Valdano à son profit en mai 2011 et son voyage à Londres pour... y acheter une maison il y a quelques jours. Depuis le premier match du Portugais, un nul à Majorque le 29 août 2010, il se passe toujours quelque chose au Real.  Sur le terrain, il y a notamment eu un 8-0 contre Levante, un 8-1 face à Almeria et une victoire en finale de la Coupe d'Espagne face au Barça. En attendant le titre de champion de Liga en mai prochain ? Pour cela, il faudrait d'abord s'imposer en Andalousie. Bien voyager, le Real de Mourinho sait aussi le faire : en douze déplacements de Liga, il ne s'est incliné qu'une fois et a concédé seulement... six buts

REAL MADRID : LASSANA DIARRA SUR LE CHEMIN DE RÉDEMPTION

« Examen réussi pour Lass ». Marca indique dans son édition du jour que la prestation de Lassana Diarra (26 ans) dimanche soir sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone (0-4, 7e journée de Liga) l’a réconcilié avec le Real Madrid. La publication espagnole ajoute même que le milieu de terrain est le joueur qui a été le plus félicité par José Mourinho à l’issue de la rencontre alors que Gonzalo Higuain avait réussi un triplé, Cristiano Ronaldo deux passes décisives et Iker Casillas de belles parades.

C’est dire si l’international tricolore a su inverser la tendance après un mercato estival rythmé par de nombreuses rumeurs et un vrai-faux départ pour Tottenham. Désormais devant Sami Khedira dans la hiérarchie des milieux accompagnant Xabi Alonso, l’ancien Havrais a un gros coup à jouer en attendant le retour de Nuri Sahin. Il est en conscient et donne tout sur le terrain. Une débauche d’énergie qui n’est pas passée inaperçue dans les hautes sphères du club.

Marca croit ainsi savoir qu’une réunion est prochainement prévue pour évoquer l’avenir du Français. Sous contrat jusqu’en juin 2013 avec la Casa Blanca, Lassana Diarra sera peut-être prolongé. José Mourinho qui l’apprécie particulièrement le poussera-t-il à enfin se stabiliser ? Une stabilité qui lui ouvrira peut-être les portes d’un retour en Bleu et de l’Euro. Qui sait ?

Alexis Sanchez dès lundi au FC Barcelone ?

De quoi sera fait l’avenir d’Alexis Sanchez ? Voilà une question que les passionnés de ballon rond sont en droit de se poser, le joueur aiguisant l’appétit de nombreux clubs à travers l’Europe. Mais il semblerait que ce soit le FC Barcelone qui ait les faveurs du Chilien.

En effet, comme le révèle Mundo Deportivo, le feu follet sous contrat avec Udinese devrait être dès lundi en Catalogne afin d’officialiser son transfert. Le coût de la transaction serait estimé à 35 M€. Voilà un premier gros coup réalisé par les Blaugrana.

CR7 n'ira pas a Manchester City

Auteur de 40 buts en 34 matches de Liga, Cristiano Ronaldo est devenu le joueur le plus prolifique de l’histoire du championnat espagnol en une saison. Homme de records et d’ambition, le Portugais est, avec Lionel Messi, l’un des joueurs qui font le plus parler. Aimé ou détesté, l’attaquant du Real Madrid ne laisse personne indifférent et se trouve toujours au cœur de rumeurs parfois improbables. Comme cette dernière sortie dans les médias anglais selon laquelle le Merengue serait en discussions avec Manchester City et aurait demandé aux Citizens un salaire hebdomadaire de 455 000€.

Intox ? Interrogé par la Radio Cope, CR7 a confirmé ce que beaucoup pensaient : il n’est près de quitter la Casa Blanca de sitôt. « Je ne me vois pas partir du Real Madrid. Je suis très heureux ici. Si j’avais voulais privilégier l’argent, j’aurais pu avoir le double de ce que j’ai actuellement sur mon compte. Pour moi, le plus important, ce sont les relations avec les personnes. Si aujourd’hui le président (Florentino Pérez) me demande de signer pour dix ans de plus, je le ferai. Personne ne sait ce qu’il peut arriver demain. »

Visiblement attaché au Real, Ronaldo a ensuite commenté l’actualité brûlante des Merengues, à savoir le mercato. « Kun et Neymar sont de grands joueurs et Coentrão est peut-être le meilleur joueur portugais en ce moment qui joue toujours au pays. Fabio serait une grande recrue. C’est une bonne personne, très ambitieuse, qui court beaucoup. Il est très bon. » Coentrão pourra le remercier pour cette belle publicité s’il rejoint l’effectif blanco. Chose surprenante, alors que Mourinho n’a pas souhaité conserver Emmanuel Adebayor, le Togolais avait ses fans dans le vestiaire. Et Ronaldo était l’un d’eux puisqu’il l’aurait bien conservé. « Je le garderais. C’est un très bon footballeur, mieux, c’est un meilleur partenaire. Il anime beaucoup le vestiaire. Il est comme Marcelo, il transmet de la joie et de l’énergie positive. » Visiblement, le Special One ne l’a pas ressenti de la même manière.

Le Real occupé a négocier pour Aguero

45 M€ pour les clubs qui veulent acheter Kun Agüero, 75 M€ pour le Real Madrid. L’Atlético Madrid n’a pas fait de cadeau à son rival au moment d’insérer une clause libératoire dans le contrat du petit Argentin. Une précaution utile mais loin de décourager la Maison Blanche qui envisage sérieusement de recruter le gendre de Maradona.

Mais si les deux clubs sont rivaux, ils n’en entretiennent pas moins des rapports cordiaux. Et si l’on en croit As, ce n’est pas le dossier Agüero qui mettra le feu aux poudres. Le Real Madrid souhaite donc coller à la clause initiale en proposant 45 M€, à quoi il ajouterait la cession de Alvaro Negredo et Lassana Diarra ! De quoi faire sérieusement réfléchir la direction des Colchoneros.

L’Atlético Madrid est bien obligé d’admettre l’envie du buteur argentin de rallier la Casa Blanca. Et si la manière de l’annoncer n’a pas plu, l’offre du Real pourrait redonner le sourire aux Matelassiers, qui tiendraient en Negredo un remplaçant idéal. Rappelons toutefois que le Real Madrid doit dépenser 19 M€ pour lever l’option de rachat de l’attaquant international espagnol, qui évoluait à Séville la saison dernière. Au total, l’opération Agüero pourrait coûter 64 M€ plus Lassana Diarra, estimé à 15 M€ ! On dépasse allègrement la barre des 75 M€ fixée par l’Atlético…

Fabregas direction le barca

Véritable serpent de mer des différents mercatos passés, le transfert de Cesc Fabregas est annoncé comme imminent. Le milieu de terrain espagnol d’Arsenal est la priorité des priorités de Pep Guardiola et le FC Barcelone semble tout mettre en œuvre pour se l’offrir. Mais alors que le joueur hésitait à revenir dans son club formateur, le manque de titres du club londonien et l’incertitude qui plane autour des ambitions sportives de la formation d’Arsène Wenger l’incitent à franchir le pas. Selon Radio Catalunya, le champion d’Europe en titre et l’international espagnol ont conclu un pré accord très tard mardi soir. La radio espagnole annonce qu’une réunion est d’ores et déjà prévue entre le Barça et le l’entourage du joueur afin de définir une stratégie visant à négocier au mieux les intérêts de chaque partie avec Arsenal qui est désormais ouvert aux négociations. Si Manchester City, Chelsea ou le Real Madrid ont offert une somme légèrement supérieure à celle du Barça, Fabregas ne veut pas aller dans un autre club que le Barça. Il aurait d’ailleurs obtenu l’aval de tous les cadres barcelonais, avec Lionel Messi en tête. Le prodige argentin affirme même qu’il est l’un des rares joueurs évoluant sur la scène européenne à pouvoir améliorer le jeu du Barça. Cesc Fabregas est donc tout près du Barça. À moins d’un énième rebondissement dans ce feuilleton, il semblerait bien qu’il s’agisse là du dernier épisode.

Clasico pour avoir Neymar

Ca bouge à nouveau au Real Madrid. Alors que l’actualité de ces derniers jours se contentait principalement du cas Coentrão, toujours pas arrivé, le dossier de l’attaquant est revenu sur le dessus de la pile. Selon El Mundo Deportivo, le Real Madrid serait entré dans la course pour Neymar, le prodige brésilien de Santos. Comme tous les grands clubs européens, le Real a gardé un oeil sur lui depuis longtemps mais on s’acheminait vers un duel Chelsea-Barça pour la signature du joueur. Il faut désormais ajouter définitivement la Maison Blanche. Le média RAC1 a en effet intercepté un message de José Angel Sanchez, l’un des membres de la direction madrilène, à destination de Ronaldo, l’ancien attaquant des Merengues, devenu entre autres conseiller de joueurs. Dans ce message, Sanchez explique à Ronaldo qu’il va lui envoyer deux billets d’avion à transmettre au père de Neymar ainsi qu’à son agent. Le double champion du monde joue donc les intermédiaires dans ce dossier. Autre information d’importance, Neymar préférerait rejoindre le Real Madrid que le Barça selon Sanchez, à qui l’agent du joueur a fait clairement part des envies de son protégé. Pourtant, le FC Barcelone ne lésine pas non plus sur les moyens de son côté pour convaincre l’entourage de Neymar de venir en Catalogne. Des invitations avaient ainsi été envoyées pour la finale de la Ligue des Champions. Neymar sera donc l’occasion pour les deux cadors espagnols de s’affronter sur le marché des transferts.

Nouveau maillot de l'athlético madrid

En attendant de savoir si Kun Agüero et Diego Forlan la porteront ou non, l’Atlético Madrid a dévoilé sa nouvelle tunique. Les couleurs du club sont respectées, et on trouve les éternelles rayures rouges et blanches. Par contre, Nike n’a pas hésité à les démultiplier, avec un effet assez particulier provoqué par les irrégularités des bandes.

Le nouveau maillot de l’Atlético Madrid ne suscite pas en tout cas un grand enthousiasme chez les supporters colchoneros. Le sondage effectué par Marca montre que 70 % des fans ne l’apprécient pas. Aux joueurs de l’Atlético de réaliser une belle saison pour rendre cette tunique appréciable…

Barca sur thiago silva

Si l’Italien Giuseppe Rossi est fortement pressenti pour renforcer l’attaque du FC Barcelone, le club blaugrana ne compte pas étoffer uniquement son secteur offensif. L’arrière-garde catalane pourrait également connaître quelques ajustements. Surtout dans l’axe. Si la paire Piqué-Puyol est indiscutable, Pep Guardiola a souvent dû faire reculer d’un cran un de ses milieux défensifs (Busquets, Mascherano) lorsqu’un forfait d’un de ces deux hommes était à déplorer.

Pour la saison prochaine, le coach culé aimerait donc engager défenseur de renom. Un choix compréhensible d’autant que Puyol se fait vieillissant (33 ans) et que l’Argentin Gabriel Milito est sur le départ. Selon Marca, l’heureux élu pourrait donc être le Brésilien Thiago Silva (1,83m, 79 kg). Titulaire au Milan AC depuis deux saisons maintenant, l’international auriverde est l’un des joueurs d’avenir sur lesquels comptent s’appuyer les Rossoneri.

Recruté par le champion d’Italie contre 10 M€, l’ancien pensionnaire de Fluminense est une cible de choix, mais un avenir en Catalogne à court terme semble improbable. Surtout que l’entité milanaise aurait fixé à 25 M€ minimum le prix de départ de son roc défensif. Une somme qui a des chances de refroidir les ardeurs barcelonaises.

 

footmercato

L'avenir de pep deja scellé

31/05/2011

Des titres en pagaille, c’est bien. Le jeu le plus attractif de la planète football, c’est encore mieux. Mais supporter cette pression, c’est fatigant et usant. Demandez donc à Pep Guardiola. En trois saisons à la tête du FC Barcelone, le technicien espagnol a porté l’équipe emmenée par Xavi, Iniesta et Messi au rang de meilleure formation de tous les temps pour beaucoup d’observateurs. Mais il sent que ce cycle pourrait bien toucher à sa fin. C’est en tout cas la thèse que défend aujourd’hui Marca.

Le quotidien sportif espagnol annonce en effet qu’il sait de quoi sera fait l’avenir du coach blaugrana. D’après la publication ibérique, l’ancien milieu de terrain restera à la tête du groupe catalan la saison prochaine. Mais quelle que soit l’issue de cet exercice 2011/12, il tirera sa révérence avant l’Euro. L’objectif étant de prendre une année sabbatique histoire de recharger les batteries avant de se lancer dans un nouveau défi de taille : devenir sélectionneur du Qatar.

Le natif de Santpedor, qui a évolué à Al Ahli par le passé (de 2003 à 2005), aime ce pays. Et l’offre que serait sur le point de lui faire la famille Al-Thani (36 M€ nets annuels) pourrait bien le convaincre de franchir le pas pour préparer en profondeur la sélection locale en vue de la Coupe du monde 2022 qui se déroulera à domicile. Marca imagine même Pep Guardiola revenir à Barcelone après son aventure qatarie pour briguer le poste de président. Le scénario tient la route, mais la fiction rejoindra-t-elle la réalité ? Suspense...

 

footmercato

 

Pour plus d'information sur le FC Barcelona http://plus-qu-un-club.jimdo.com/

Zidane prend du poids

Le départ de Jorge Valdano acté, Zinedine Zidane devrait être propulsé directeur sportif du club merengue. Une promotion voulue par Mourinho.

 

Zinedine Zidane voulait se rapprocher du terrain, ce sera bientôt chose faite. Le légendaire n°10 de l'équipe de France devrait être nommé directeur sportif du Real Madrid selon la presse espagnole spécialisée, en remplacement de Jorge Valdano, remercié mercredi par Florentino Perez. Jusque-là conseiller du président -un rôle obscur-, Zinedine Zidane se verrait ainsi offrir un poste d'action qu'il espérait.

Apprécié de Jose Mourinho qui souhaitait le voir prendre du volume au sein de la Maison Blanche, Zidane devrait bénéficier de son aura de joueur pour gérer les équipes première et réserve du Real Madrid. Cela n'inquiète pas Laurent Blanc, son ami. « Les épaules il les a certainement, les compétences aussi, il faut juste lui demander s'il en a envie. Si oui, il peut très bien remplir ce rôle », a expliqué le sélectionneur en marge de l'annonce des 23 Bleus pour les matches en Biélorussie, en Ukraine et en Pologne. Selon Marca, Zidane sera sur le banc à chaque match du Real la saison prochaine, que ce soit en Liga ou en Ligue des champions.

 

Mourinho a encore gain de cause

A qui d'autre profite cette nomination ? A Mourinho bien sûr. Le "Special One" est incontestablement un homme à part à Madrid, auquel le président cède tout ou presque. Il ne s'entend pas avec Valdano ? Exit l'Argentin. Il ne veut pas recruter de Galactique cet été ? On ne fera pas dans le faste. Il veut que Zidane ait plus de responsabilité dans le club ? Le voici directeur sportif ! Autant dire que Mourinho est autant ravi que Zidane. On a eu un aperçu de leur alliance en février lors du huitième de finale de C1 contre Lyon. Zizou avait servi de scout à Mourinho avant la rencontre contre Lyon et s'était beaucoup inspiré des propos de Zidane pour éliminer l'OL.

Nouveau maillot du real madrid 2011/12

Le site internet toujours bien informé Todosobrecamisetas vient de publier sur son site les deux nouvelles tuniques domicile et extérieur du Real Madrid pour la saison 2011-12. La principale nouveauté est un liseré or du plus bel effet. Une tunique domicile respecte bien évidemment les traditionnelles couleurs blanches du club merengue, mais apporte tout de même quelques différences avec le maillot de l’an passé puisque Adidas a troqué les bandes bleues contre des bandes dorées.

Concernant le maillot extérieur, l’équipementier allemand a conservé ses couleurs noires, mais a enlevé le liseré vert pour simplement reprendre les bandes dorées du maillot domicile. A noter pour les deux maillots, les initiales du club RM gravées sur l’arrière du cou, et la bande intérieure du col ou est inscrit le nom du club. À la vue de ces fuites, Adidas et le Real Madrid devraient rapidement officialiser ces nouvelles tuniques dans les prochains jours.

Messi fan de Chicharito

À quelques jours de la finale de la Ligue des Champions, qui opposera Manchester United à Barcelone, les éloges entre les deux formations ne manquent pas de pleuvoir dans la presse. Pas un jour sans qu’un joueur du Barça ne vante les mérites de United et vice versa.

Dernière compliment en date, celui de Lionel Messi envers Javier Hernandez alias Chicharito. Dans les colonnes de France Football, le Ballon d’or argentin s’est montré dithyrambique envers son homologue mexicain : « Si je dois détacher un joueur du lot, je dirais Chicharito. Il est dans une forme remarquable. Je l’ai découvert à la Coupe du monde, notamment quand il a joué contre nous. C’est un attaquant qui bouge tout le temps, rapide, adroit, intelligent dans les appels. Il me plaît beaucoup ». Lui plaira-t-il autant s’il inscrit un triplé durant la finale ? Pas certain ...

 

footmercato

Historique Cristiano Ronaldo !

Le Real Madrid a étrillé Almeria (8-1) grâce notamment à un doublé de Cristiano Ronaldo, nouveau détenteur du record de buts en une saison (40).

 

Si le Barça est un peu plus entré dans la légende du football cette année, Cristiano Ronaldo est tout simplement entré dans l'Histoire de la Liga. Avec 40 buts marqués en une seule saison de Championnat, le Portugais a battu le record de la spécialité. Oublié les Hugo Sanchez (Real Madrid 89-90) et autre Telmo Zarra (Athletic Bilbao 1950-51), les précédents co-détenteurs du meilleur total. Avec ses deux dernières réalisations en date, samedi face à Almeria (8-1), Ronaldo a non seulement effacé des tablettes ses deux illustres aînés, mais il a aussi prouvé qu'il était possible d'exister malgré l'omnipotence du Barça.

Onze buts en quatre matches pour finir

Lionel Messi relégué à neuf longueurs, c'était difficile à imaginer il y a encore quatre journées. A l'époque, les deux surdoués étaient au coude à coude pour le titre de pichichi. C'était avant le festival du Lusitanien pour terminer : onze buts en quatre matches ! Face au condamné Almeria, il a d'abord ouvert le score en embuscade au deuxième poteau, après une remise parfaite de la tête de Sergio Ramos (4e). Puis comme un symbole, c'est lui qui a conclu la soirée (et la saison) d'une frappe en force à ras de terre (77e) puis d'une passe décisive pour le jeune Joselu (87e).

Entre-temps, Emmanuel Adebayor et Karim Benzema s'étaient chargés d'égayer le spectacle. Auteur d'un triplé, le Togolais aura décidément tout fait jusqu'au bout pour convaincre José Mourinho de le garder la saison prochaine. Avec un doublé, portant son total à quinze buts en Championnat, l'attaquant français aura lui aussi accompli une saison exemplaire. Pas toujours titulaire en dépit de la longue absence de Gonzalo Higuain, l'ancien Lyonnais a très souvent répondu présent lorsque son coach a fait appel à lui. Son premier but (48e), un slalom au milieu de cinq défenseurs, en est la parfaite illustration : Benzema a retrouvé la confiance et son niveau cette saison. Son équipe, qui a joué l'attaque à tout-va et a fait trembler les filets à 102 reprises, n'est pas seulement celle de Ronaldo.

Real Madrid : Higuain vote Ronaldo pour le Ballon d’Or

Ce n’est pas vraiment encore la période du Ballon d’Or France Football, et pourtant Gonzalo Higuain s’y voit déjà ! L’attaquant argentin du Real Madrid prend les paris et n’hésite pas à soutenir les performances de son coéquipier Cristiano Ronaldo, déjà auteur de 38 buts en Liga cette saison.

Une statistique impressionnante, comme le précise Higuain sur le site officiel du club merengue : « Cristiano en est presque à 40 buts. Il a battu tous les records au Real Madrid. Nous sommes très contents pour lui. Maintenant, on espère qu’il pourra décrocher le Ballon d’Or. Il le mérite ».

Guillaume de Saint Sauveur

Altintop annoncé au Real

 

As annonce l’arrivée prochaine d’Hamit Altintop au Real Madrid.

 

 

Blessé jusqu’à la fin de la saison, Hamit Altintop aurait profité de l’entraînement du Bayern Munich pour dire au revoir à ses coéquipiers vendredi annonce As. Le milieu de terrain turc serait sur le point de s’engager en faveur du Real Madrid. Le transfert pourrait être officialisé lundi selon le quotidien.

 

Fracture pour Nelson

Les images sont dures... Lors de la rencontre entre Osasuna et Séville (3-2), Nelson Augusto s'est gravement blessé à la cheville gauche lors d'un duel avec Acosta. Victime d'une fracture et d'une luxation, le latéral gauche du club basque a passé la nuit à l'hôpital. Il sera absent environ six mois.

Soprano, talisman du Barça

Quelques heures après le nouveau titre de champion obtenu par le Barça, Lionel Messi a révélé l'un des secrets du vestiaire catalan. Avant toutes les rencontres, les joueurs de Pep Guardiola passent sur leur sono un morceau de rap sur lequel figure... le Marseillais Soprano. Ce titre, du groupe espagnol Delahoja, s'intitule "Nuestra B.S.O." L'Argentin l'a posté mercredi soir sur sa page Facebook afin de le partager avec tous les fans du club barcelonais.

Le Betis retouve la Liga

Relégué en D2 espagnole en 2009, le Betis Séville, actuel leader de la Segunda Division a assuré sa remontée dans l'élite après le nul (1-1) du Celta Vigo jeudi soir sur la pelouse de Salamanque. Le Celta était la dernière équipe qui pouvait encore retarder la remontée de l'ancien club de Luis Fernandez.

Avec 13 points d'avance sur le quatrième à quatre journées de la fin du Championnat, le Betis est désormais mathématiquement assuré de sa promotion en Liga. Le Rayo Vallecano, 2e et sauvé de la faillite, est bien parti pour l'y suivre. La 3e place dans l'ascenseur est très disputée entre Granada, Elche, le Celta Vigo et le Real Valladolid.

Le Real Madrid jouait son match de la 36e journée, mardi soir. Les Madrilènes l'ont emporté 4-0 mais l'événement cocasse de la soirée est à mettre à l'actif du Portugais Ronaldo qui a cassé le nez d'un supporter sur un dégagement. Pour se faire pardonner, il lui a offert son maillot en fin de match.

 

Aller au foot peut-être dangereux. Surtout quand on est proche du terrain. Rappelez-vous, notamment, l'épisode Cantona, auteur d'un high kick sur un supporter placé en bord de pelouse. Ce mardi, lors de Real Madrid - Getafe (4-0), un autre spectateur a été victime d'un joueur. Mais de manière involontaire cette fois. L'infortuné spectateur madrilène a en effet reçu un ballon dégagé par Ronaldo en pleine tête. Diagnostic: fracture du nez.

Le socio s'est toutefois consolé en recevant le maillot du joueur, qui est venu le trouver à la fin du match pour lui présenter ses excuses.

Ronaldo fonce sur le record

Objectif annoncé, objectif tenu. Après son quadruplé samedi contre le FC Séville (6-2), Cristiano Ronaldo a inscrit un nouveau triplé, son troisième de la saison, mardi lors de la victoire fleuve du Real contre Getafe (4-0). Le Portugais totalise désormais 36 buts en 36 journées de Liga (32 matches pour lui), soit deux de moins seulement que les recordmen Hugo Sanchez et Telmo Zarra. A deux matches du terme de la saison, l'attaquant lusitanien a plus que jamais le titre du Pichichi en ligne de mire. Et le record en prime ! Il faut dire que face aux banlieusards, toute l'équipe a joué pour lui. C'est bien simple, à chaque fois qu'un coéquipier s'approchait de la surface, il cherchait systématiquement le serial buteur pour le faire briller un peu plus.

Une tactique qui a fonctionné une première fois, lorsqu'Özil a centré de l'extérieur du pied gauche pour trouver la tête piquée de Ronaldo en pleine surface (24e). Puis une deuxième fois juste avant l'heure de jeu quand le meneur allemand a de nouveau servi idéalement le Portugais, alors que la cage était vide (58e). Dans les dernières minutes, le Ballon d'Or France Football 2008 a finalement conclu le travail tout seul en obtenant un penalty, qu'il a transformé d'une panenka (90e+3). D'une insolente réussite en ce moment, Ronaldo aurait même pu finir avec quatre voire cinq unités à son compteur si Ustari, le portier adverse, laissé à l'abandon par sa défense, n'avait pas claqué deux parades exceptionnelles (54e et 87e).