LDC : L’OM TIRE LE BAYERN, CHOC AU SOMMET MILAN-BARÇA !

Ça y est ! Paul Breitner a tiré les 1/4 et les 1/2 finales de la Ligue des Champions. L’Olympique de Marseille affrontera le Bayern Munich. Et comme face à l’Inter Milan, les Phocéens recevront au match aller. S’ils peuvent se satisfaire d’éviter les deux géants espagnols, le Real Madrid et le FC Barcelone, battre les Bavarois ne sera pas une mince affaire pour les Marseillais.

Les partenaires de Franck Ribéry viennent d’étriller coup sur coup Hoffenheim (7-1) et le FC Bâle (7-0). Leur force de frappe offensive, incarnée par un Mario Gomez en feu, fait peur. Mais les Ciel-et-Blanc ont prouvé contre les Nerazzurri qu’ils savaient faire le dos rond autour du quatuor M’Bia-Diarra-N’Koulou-Diawara (qui sera suspendu à l’aller). Le Real Madrid, lui, peut être heureux de son tirage.

Les Merengues seront opposés au petit Poucet de la compétition, l’APOEL, tombeur de l’Olympique Lyonnais au tour précédent. Le Barça, de son côté, aura fort à faire pour se défaire du Milan AC. Les deux équipes se sont déjà affrontées en phase de poules et, à chaque fois, cela a été serré (2-2 au Camp Nou, victoire des Catalans à San Siro 2-3). La dernière rencontre verra s’opposer Benfica et Chelsea, avec les retours des Blues David Luiz et Ramires à Lisbonne.

Quarts de finale (27/28 mars - 3/4 avril)

- 1. APOEL (CHY) - Real Madrid (ESP) 
- 2. Olympique de Marseille (FRA) - Bayern Munich (ALL) 
- 3. Benfica (POR) - Chelsea (ANG) 
- 4. Milan AC (ITA) - FC Barcelone (ESP)

Demi-finales (17/18 avril - 24/25 avril)

- 1. Vainqueur du match n° 2 - vainqueur du match n° 1 
- 2. Vainqueur du match n° 3 - vainqueur du match n° 4

 

LIGUE DES CHAMPIONS : LA BELLE AFFAIRE FINANCIÈRE DE L’OM...

Mal en point en championnat et désormais à 8 points de Lille, 3e et premier qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, l’Olympique de Marseille peut craindre pour sa participation à la prochaine Ligue des Champions. Reste que l’actuelle saison européenne du club phocéen peut donner quelques jolis motifs de satisfaction au directeur financier marseillais.

En effet, le parcours en phase de poule et la qualification pour les huitièmes de finale avaient déjà permis de récolter 13 M€. Grâce à la qualification en quart de finale acquise au détriment de l’Inter Milan, les hommes de Didier Deschamps ont fait gagner 3,3 M€ supplémentaires à leur équipe. Une somme à laquelle il faut ajouter les recettes générées par le quart de finale qui se déroulera au Vélodrome ainsi que sur les gains supplémentaires générés par le Market Pool. (Ndlr : : Les équipes engagées encaissent également une part du pactole lié aux droits télévisés en fonction de la valeur de leur marché national (qui dépend du nombre de matches joués dans la compétition, du classement dans son championnat national la saison précédente)).

Ce quart de finale de Ligue des Champions (une première pour le club phocéen depuis près de vingt ans) n’était pas prévu dans le budget et va faire du bien aux finances du club. De plus, avec la perspective d’une qualification à 4,2 M€, nul doute que les Marseillais sauront trouver les ressources morales nécessaires pour aller en demi-finale. Qui sait avec un adversaire à la portée du club phocéen (Nicosie par exemple), le rêve est permis. L’exploit de San Siro, une bonne affaire à tous les niveaux pour l’OM !

Les gains de l’OM en 2011/12 (à l’issue de la phase de poule de la Ligue des Champions) :

OM : 3,9 M€ de participation + 550 000 x 6 matches + 800 000 € x 3 victoires + 400 000 x 1 nul + 3 M€ pour la qualification en 1/8e de finale + 3,3 M€ pour la qualification en 1/4 de finale = 16,3 M€

 

INTER MILAN-OM : LES COMPOSITIONS PROBABLES DES ÉQUIPES

Match déterminant pour l’OM à San Siro face à l’Inter Milan en huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Cette rencontre sera diffusée sur TF1 à 20h45 et sera arbitrée par M.Proença (Portugal). À la vue des dernières informations, voici la composition probable des deux équipes.

 

Inter Milan : Julio Cesar – Zanetti (cap.), Samuel, Lucio, Maicon – Cambiasso, Stankovic, Polli, Sneijder – Milito, Pazzini (ou Forlan)


Olympique de Marseille : Mandanda (cap.) – Morel, Diawara, Nkoulou, Azpilicueta – A.Diarra, MBia, Amalfitano, Valbuena, A.Ayew - Rémy

 

Messi et son quintuplé

Voici une nouvelle saison champion league 2011-2012 Qui va gagner cette année ??

Barca remporte la champion league

Wembley a peut-être sacré l’une des plus belles équipes de l’histoire du football. Le FC Barcelone remporte en effet la quatrième Ligue des Champions de son histoire au terme d’une finale maîtrisée de bout en bout. Manchester United, complètement impuissant, n’a pas su trouver la clé pour déstabiliser son adversaire et s’incline comme il y a deux ans. Comme il y a deux ans justement, les Red Devils y auront cru tout juste dix minutes. Le temps d’exercer un pressing étouffant qui gênait le Barça dans sa première relance. Mais trop intenses, ces dix minutes allaient punir Manchester qui subissait ensuite la loi du Barça. Peu à peu, la bande à Guardiola prenait la mesure de son adversaire en pratiquant son football habituel fait de recherche d’espaces dans les intervalles, dédoublements et passes dans la verticalité afin de déstabiliser la défense adverse. Déjà mis en alerte devant les incursions de Pedro (16e) et Villa (20e, 22e), les Mancuniens devaient finalement s’incliner sur un mouvement d’école, l’extérieur millimétré de Xavi trouvant Pedro qui n’avait plus qu’à ajuster Van der Sar (1-0, 28e).

Si le Barça a le beau jeu pour lui, Manchester a pour lui son réalisme diabolique qui en fait sa marque de fabrique. La preuve ? Sur leur première incursion, Giggs et Rooney se jouaient de la défense adverse, ce qui permettait à l’attaquant anglais d’envoyer sa tentative hors de portée de Valdes (1-1, 34e). Nullement déstabilisés, les Blaugrana reprenaient de plus belle mais n’étaient pas récompensés (37e, 39e, 44e). Davantage présents au retour des vestiaires, ils étouffaient littéralement des Mancuniens sous respirateur artificiel. La démonstration était totale et Van der Sar devait s’employer devant Dani Alves (53e), avant de s’incliner sur une frappe aux 25 mètres de Messi (2-1, 55e). Incapables de réagir, les Red Devils subissaient toujours et encore les multiples incursions de Messi (64e, 65e), ou du duo Xavi-Iniesta (66e, 68e). Avant d’être assommés par un bijou de frappe enroulée de Villa qui nettoyait la lucarne de Van der Sar (3-1, 70e). Manchester pouvait abdiquer, malgré de vaines tentatives de Rooney (71e) et Nani (85e). Pas de regrets pour Sir Alex Ferguson et sa bande, ce Barça-là était tout simplement injouable…

Guardiola : «Il faudra être meilleur»

Pour Pep Guardiola, retrouver Manchester United en finale de Ligue des champions pour la deuxième fois en trois saisons est avant tout le fruit de «beaucoup d'efforts». «Mais c'est aussi un grand privilège d'être ici», a-t-il ajouté vendredi lors d'une conférence de presse dans l'enceinte de Wembley. Alors que le Barça est comme MU un club habitué des finales, le capitaine catalan Carles Puyol a nié toute usure liée aux succès à répétition. Gagner, Barcelone ne s'en lasse pas. «Nous savons qu'il est très difficile d'arriver si haut et nous savons également que cette finale peut être la dernière de cette génération, comme nous l'a rappelé El Mister (Guardiola), a expliqué le défenseur espagnol. Nous voulons profiter du moment présent et gagner. Les anciens mesurent bien la valeur du temps mais les plus jeunes savent aussi très bien ce que signifie l'habitude de gagner.»

 

equipe.fr

Ferguson : «La concentration, la clé»

L'entraîneur de Manchester United, Sir Alex Ferguson, estime que la «concentration sera la clef» en finale face au Barça, un facteur qui avait selon lui fait pencher la balance lors des dernières confrontations.

 

«Sir Alex Ferguson, que retenez-vous des confrontations précédentes en C1 (MU a remporté les demi-finales en 2008, 0-0 et 1-0, et a perdu la finale en 2009, 2-0) ?
Je pense que les Barcelonais ont davantage de maturité. Remporter une Coupe d'Europe a représenté un grand pas en avant pour eux en tant qu'équipe. Ce qui nous avait vraiment coûté, c'est d'avoir concédé le premier but sur un manque soudain de concentration. Ensuite, ils ont replié Messi qui a joué au milieu dans l'axe et ça nous a rendu la tâche très difficile. La concentration va donc être importante en termes d'attaque et de défense, elle sera la clef. En 2008, nous avions fait preuve d'une concentration exceptionnelle. C'est une question importante pour samedi.

«Toujours une solution pour chaque bon joueur»

Comment contenir Messi ?
Nous avons joué trois fois contre Barcelone, avec Messi dans l'équipe. Mais il y a toujours une solution pour chaque bon joueur. Nous espérons en trouver une samedi. Ils ont aussi d'autres bons joueurs, et nous aussi. C'est pourquoi c'est un match aussi excitant. Et je suis sûr que Barcelone est conscient de cela.

Comptez-vous sur le soutien du public de Wembley ?
En 1968, je crois que tout le monde dans tout le pays, notamment en Ecosse en raison des liens de Matt (Busby, alors entraîneur de Manchester United, vainqueur de la C1, ndlr), était pour Manchester United, et moi aussi. C'était un exploit fantastique et tout le pays était derrière Manchester United. Quand le Celtic a gagné en 1967, tout le monde le soutenait, même les fans des Rangers. C'est une histoire différente aujourd'hui. Nous sommes dans un pays avec beaucoup de tribalisme. Les supporteurs de Liverpool, les supporteurs de United, les supporteurs du nord, du sud, de l'est, de l'ouest... Il y a beaucoup de tribalisme. Nous n'aurons pas un soutien unanime»

 

Equipe

FC Barcelone : un parcours du combattant pour rejoindre Londres ?

Finaliste de la Ligue des Champions face à Manchester United, le FC Barcelone devrait avoir du mal à rallier Londres le week-end prochain. Le volcan islandais Grimsvoet, qui a récemment déclenché un panache de fumée, pourrait empêcher l’équipe catalane de prendre l’avion cette semaine.

Du coup, Pep Guardiola et ses hommes devraient prendre la route et parcourir la France avant d’emprunter le tunnel sous la Manche. Selon Le Parisien, ce voyage les contraindrait à parcourir pas moins de … 1500 km, pour une durée de quinze heures !

Le FC Porto sacré !

 

Le FC Porto a remporté la Ligue Europa aux dépens de Braga mercredi soir à Dublin (1-0).

 

 

Grand favori, le FC Porto n’a pas failli mercredi soir à Dublin en finale de la Ligue Europa. Vainqueurs 1-0 grâce à un but de l’inévitable Falcao avant la pause (44e), les Dragons s’offrent donc leur deuxième titre de la saison après la Superliga.

 

Mourinho conseiller de Ferguson

Manchester va retrouver Barcelone en finale de la Ligue des champions le 28 mai à Wembley. Sir Alex Ferguson prépare déjà son plan anti-Barça et pour se faire l'entraîneur des Red devills va demander conseil à son homologue du Real Madrid José Mourinho. «Prendre des informations auprès de lui sera très intéressant, a-t-il expliqué. Mais ce n'est pas comme si nous ne les avions jamais vus. Nous les avons suivis à de nombreuses reprises cette saison».

Barça : Busquets suspendu 5 matches ?

Sergio Busquets va-t-il manquer la finale de la Ligue des Champions ? Une telle hypothèse est plus que probable. Le journal espagnol As relaie une information selon laquelle le joueur du FC Barcelone pourrait écoper d’une suspension de cinq matches.

L’international ibérique est accusé d’avoir violer l’article 11 bis du Règlement disciplinaire de l’UEFA en proférant des insultes racistes à l’encontre du Brésilien Marcelo. Le cas sera étudié le dimanche 15 mai et la décision finale sera communiquée le lendemain.

Mourinho prend cinq matches

José Mourinho paye pour ses déclarations incendiaires à l'issue de la demie aller de Ligue des champions contre le Barça (0-2). L'entraîneur portugais, qui risquait jusqu'à sept rencontres de suspension, a été suspendu pour un total de cinq rencontres par l'UEFA (3 fermes et 1 avec sursis), une ayant déjà été purgée lors du retour. «Ce jugement souffre des mêmes incohérences que depuis le début de l'investigation. Notre entraîneur ne peut exercer son droit de défense puisqu'il n'est jamais fait mention des déclarations pour lesquelles l'enquête a été ouverte», s'insurge la Maison blanche dans un communiqué. Le Real Madrid, qui a officialisé la décision, «fera appel de la sanction devant l'instance gouvernante du football européen» comme le club l'annonce sur son site Internet. Il pourrait ensuite avoir recours au Tribunal arbitral du sport si nécessaire.